AGENDADÉBATS DU CERMAM

La sortie de la violence est un long fleuve, mais jamais tranquille – Webinaire le 27 avril 2021

MASTER DU MOYEN-ORIENT
NOUVELLES DYNAMIQUES INSTITUTIONNELLES AU MOYEN-ORIENT

MICHEL WIEVIORKA

Responsable de la Plateforme Violence et sortie de la violence; Président de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) de 2009 à 2020

Mardi 27 avril 2021 | 10h-12h

Webinaire | Inscriptions: hasni.abidi@unige.ch

La violence est omniprésente dans les sciences humaines et sociales, par contre, la prévention et la sortie de la violence ne constituent pas réellement un domaine de recherche scientifique, et beaucoup plus un ensemble d’activités expertes. 

La fin d’une expérience de violence peut être un processus complexe, faisant intervenir toute sorte d’acteurs, se heurtant à des résistances et à des obstacles. Le débat, la négociation entre ennemis ne sont possibles que sous certaines conditions, pas toujours faciles à établir, et encore moins à mettre en place de façon durable. Souvent aussi, la justice et la paix constituent des exigences contradictoires, l’une étant perçue comme ne pouvant se faire qu’au détriment de l’autre, d’où l’importance de la justice transitionnelle. Ce sont ces questions qui seront abordées, à partir d’un cas précis, et concret, celui de la fin de la lutte armée au Pays basque (ETA).

Peut-on établir des parallèles avec certains conflits du Moyen-Orient ? Comment renforcer les structures intermédiaires et les institutions issues de la transition démocratique pour entamer des négociations sur la sortie de violence ? Michel Wieviorka nous donnera des pistes d’analyse à partir de la séquence basque.

Plateforme Violence et sortie de la violence

Michel Wieviorka mène cette réflexion depuis plusieurs années au sein de la Plateforme Violence et sortie de la violence. Il s’agit d’une Interface inédite qui « articule et met en regard les différentes étapes de la violence, allant de l’entrée dans le phénomène (radicalisation, armement, entraînement, passage à l’acte, etc.) à sa sortie (justice transitionnelle, démobilisation, mémoire, traumatisme, prévention, etc.), en passant par ses métamorphoses (mafia, crime organisé, radicalisation numérique, etc.). Sortir de la violence est un projet qui part des travaux sur la radicalisation et les violences extrêmes pour aboutir à l’analyse de la sortie et la prévention de la violence. La perspective comparatiste et transversale envisage plusieurs terrains en Amérique latine (Colombie, Mexique), en Afrique (Côte d’Ivoire), au Proche et Moyen-Orient (Liban, Syrie, Irak) et en Europe (région toulousaine, pays basque espagnol) ».

Biographie officielle de Michel Wieviorka

Michel Wieviorka, docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a été Président de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) de 2009 à 2020 et directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS) entre 1993 et 2009.

De 2006 à 2010, il a été Président de l’Association internationale de sociologie AIS/ISA, et il est membre depuis 2014 du Conseil scientifique de l’ERC (European Research Council).

Il a été co-directeur, avec Georges Balandier, de la revue Cahiers Internationaux de Sociologie de 1991 à 2011, et il dirige maintenant avec Laetitia Atlani-Duault la nouvelle revue SOCIO, qu’il a créée en 2013.

Ses recherches ont porté et portent sur le conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l’antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle. Après avoir dirigé la collection « Voix et Regards » aux Éditions Balland, il a aujourd’hui la responsabilité de la collection « Le monde comme il va » aux Editions Robert Laffont, et avec Julien Ténédos de la collection « Interventions » aux Éditions de la MSH.

Publications récentes

  • Michel Wieviorka, Racisme, antisémitisme, antiracisme : apologie pour la recherche.  Rapport à Madame Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Paris, Éditions La Boite à Pandore, 2021
  • Michel Wieviorka, Le séisme. Marine Le Pen présidente, Robert Laffont, 2016.
  • Michel Wieviorka, Retour au sens : pour en finir avec le déclinisme, Paris, Robert Laffont, coll. « Le monde comme il va », 2015, 360 p.
  • Maëlezig Bigi, Olivier Cousin, Dominique Méda, Laetitia Sibaud, Michel Wieviorka, Travailler au XXIe siècle. Des salariés en quête de reconnaissance, Paris, Robert Laffont, coll. « Le monde comme il va », janvier 2015, 316 p.
  • Michel Wieviorka, L’Antisémitisme expliqué aux jeunes, Paris, Le Seuil, 2014
  • Michel Wieviorka, Le racisme, une introduction, Paris, La Découverte, 2014
  • Michel Wieviorka, L’impératif numérique ou La nouvelle ère des sciences humaines et sociales ? Paris, CNRS Éditions, coll. Débats, novembre 2013, 64 p.
  • Michel Wieviorka, Le Front national, entre extrémisme, populisme et démocratie, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, collection Interventions, septembre 2013, 88 p.
  • Michel Wieviorka, La tentation antisémite, Paris, Éditions Robert Laffont, 2005
  • Michel Wieviorka, La France raciste, Paris, Éditions du Seuil, 1992
  • Michel Wieviorka, L’espace du racisme, Paris, Éditions du seuil, 1991

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page