ANALYSE

Première visite officielle israélienne aux Émirats Arabes Unis

Pour la première fois, un ministre israélien a effectué une visite officielle aux Émirats Arabes Unis. Il s’agit d’une visite chargée de symbole dans un contexte marqué par la reprise des négociations entre les États-Unis et l’Iran mais également par le récent conflit entre les palestiniens et les israéliens.

Une visite officielle de deux jours

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid, s’est rendu officiellement mardi 29 juin aux Émirats Arabes Unis pour une visite de deux jours[1]. Il a rencontré son homologue émirati le cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, avec qui il s’est entretenu durant trois heures. Le ministre des Affaires étrangères israéliens a tweeté à son arrivé en hébreu et en arabe « fier de représenter l’État d’Israël pour la première visite officielle aux Émirats Arabes Unis. Merci pour l’accueil chaleureux »[2]. Il a en outre estimé que « les relations entre Israël et les Émirats Arabes Unis sont importantes, leurs fruits seront appréciés non seulement par les citoyens des deux pays, mais par le Moyen-Orient tout entier »[3]. Yaïr Lapid a également remercié le rôle de l’ancien premier ministre Benjamin Netanyahu pour la mise en place des accords entre les deux pays en soulignant que « nous n’irons nulle part ailleurs. Le Moyen-Orient est notre maison. Nous sommes ici pour rester et nous appelons tous les pays de la région à le reconnaître et à venir parler avec nous »[4]. De son côté, le ministre émirati de l’intelligence artificielle, Omar Sultan Al Olama a affirmé que les deux pays « sont en train de mettre en place un nouveau paradigme de coopération dans la région toute entière (et vont) favoriser une région plus stable et plus sûre »[5].

Un calendrier influencé par la politique intérieure israélienne

Ce n’est pas la première fois qu’un ministre israélien se rend aux Émirats Arabes Unis. En effet, en octobre 2018, le ministre de la Culture et des Sports Miri Regev s’était rendu aux Émirats pour accompagner l’équipe israélienne de judo et le ministre des Communications Ayoub Kara était intervenu dans une conférence internationale sur les télécommunications à Dubaï[6]. En septembre 2020, les Émirats Arabes Unis et Israël ont normalisé leurs relations sous l’impulsion de l’ancien président Donald Trump[7]. En outre, l’ancien premier ministre Benjamin Netanyahu avait prévu de se rendre à Abu Dhabi, mais son voyage avait été reporté à plusieurs reprises en raison de l’épidémie de Covid-19. Par la suite, il a voulu se rendre aux Émirats Arabes Unis alors en pleine campagne électorale, mais sa visite a été annulée en raison d’un différend avec la Jordanie et les émiratis ont refusé sa présence car ils ne voulaient pas interférer dans les élections législatives israéliennes. En effet, l’objectif de l’ancien premier ministre israélien était d’améliorer son image en montrant sa réussite à faire la paix dans la région en raison des élections israéliennes[8]. En outre, la normalisation entre les deux pays, dénoncée dès le départ comme une « trahison » par les palestiniens, a été entachée par l’expulsion des palestiniens de Cheikh Jarrah à Jérusalem Est et les bombardements intenses sur Gaza. La formation d’un nouveau gouvernement israélien permet ainsi aux Émirats Arabes Unis de se dissocier de la politique de Netanyahu. Enfin, pour le nouveau gouvernement l’objectif est de se réapproprier les accords afin qu’ils ne soient plus considérés comme le succès personnel de Netanyahu.  

Une convergence d’intérêts liée à la politique régionale

Le rapprochement entre les Émirats Arabes Unis et Israël est également marqué par une convergence d’intérêts vis-à-vis de l’Iran. En effet, les deux pays s’étaient opposés à l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, et avaient tous les deux soutenu le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord en 2018 initié par Donald Trump[9]. La reprise de négociations entre les États-Unis et l’Iran depuis l’élection de Joe Biden est un facteur qui pousse ces deux pays à établir des relations fortes et décomplexées, dépassant de fait les traités de paix israélo-jordanien et israélo-égyptien marqués par des relations froides depuis 1979 et 1994. Dans ce contexte, le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid a rencontré quelques jours auparavant le secrétaire d’État américain Anthony Blinken à Rome avant d’aller à Abu Dhabi[10].

Une inauguration en toute discrétion

Cette visite du ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid aux Émirats Arabes Unis lui a permis d’inaugurer l’ambassade israélienne à Abu Dhabi ainsi qu’un consulat israélien à Dubaï. Il a également visité le pavillon israélien de l’Exposition Universelle de Dubaï 2020 qui ouvrira en octobre[11]. Cette inauguration officielle est une première pour Israël dans un pays du Golfe, bien qu’elle possède formellement une ambassade à Bahreïn[12]. Cependant, suite aux récents évènements entre palestiniens et israéliens, les Émirats Arabes Unis sont restés très discrets sur ce rapprochement. En effet, le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid n’a pas été accueilli de manière officielle à la sortie de l’avion. En outre, les médias émiratis ont très peu couvert l’évènement, alors que l’accord de normalisation en septembre 2020 avait fait grand bruit[13].

Une coopération économique importante

Suite à la normalisation des relations entre les deux pays en septembre 2020, les échanges entre les Émirats Arabes Unis et Israël se sont intensifiés. En effet, les échanges bilatéraux dépasseraient les 345 millions de dollars[14]. La coopération s’exprime notamment dans le domaine des hydrocarbures avec des accords entre la société d’investissement émiratie Mubadala et la société israélienne Delek concernant le gisement de gaz naturel de Tamar[15]. En outre, la coopération dans le domaine de la défense et de la cybersécurité, déjà active depuis de nombreuses années, s’est intensifiée avec un accord entre Israel Aerospace Industries et EDGE afin de développer des drones[16] et la levée des objections israéliennes quant à l’achat d’arme de pointe dont des chasseurs F-35 américains par les Émirats Arabes Unis[17]. De plus, entre septembre 2020 et juin 2021 plus de 200 000 touristes israéliens se sont rendus aux Émirats Arabes Unis[18]. Lors de leur rencontre, les deux ministres des Affaires étrangères ont en outre signé un accord de coopération économique et commerciale qui permettra aux Émirats Arabes Unis de se rapprocher du marché européen et aux Israéliens de se rapprocher du marché asiatique[19]. Cependant, malgré la forte croissance des relations économiques, un accord entre la société israélienne Europe Asia Pipeline Company (EAPC) et la société privée israélo-émiratie MEDRED Land Bridge pose problème, car il prévoit la création d’un oléoduc passant par le territoire israélien afin de rejoindre la méditerranée et éviter ainsi le détroit d’Ormuz proche de l’Iran[20]. Or cet accord n’a pas été validé par les deux gouvernements successifs israéliens en raison des conséquences écologiques et de vives contestations. Cependant, c’est un accord très important pour les émiratis qui ont souligné que son non-respect pourrait avoir des conséquences diplomatiques[21].

Ainsi, la visite officielle du ministre des Affaires étrangères israélien aux Émirats Arabes Unis est particulièrement chargée de symbole et constitue une première dans le Golfe.


[1] Mardam Bey, S. (2021, 30 juin). Israël et Abou Dhabi s’installent dans leur union. L’Orient-Le-Jour. https://www.lorientlejour.com/article/1266850/israel-et-abou-dhabi-sinstallent-dans-leur-union.html (consulté le 05/07/2021).

[2] Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid en visite aux Émirats, une première. (2021, 29 juin). RFI. https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210629-le-chef-du-gouvernement-d-isra%C3%ABl-ya%C3%AFr-lapid-en-visite-aux-%C3%A9mirats-une-premi%C3%A8re (consulté le 05/07/2021).

[3] Israël : Yaïr Lapid annonce une visite officielle inédite aux Émirats arabes unis. (2021, 21 juin). France 24. https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210621-premi%C3%A8re-visite-officielle-du-chef-de-la-diplomatie-isra%C3%A9lienne-aux-%C3%A9mirats-arabes-unis (consulté le 05/07/2021).

[4] Dupeyron, C. (2021, 1 juillet). Israël et les Emirats arabes unis officialisent leur coopération économique. Les Echos. https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/israel-et-les-emirats-arabes-unis-officialisent-leur-cooperation-economique-1328825 (consulté le 05/07/2021).

[5] Ibid.

[6] Israël : Yaïr Lapid annonce une visite officielle inédite aux Émirats arabes unis. (2021, 21 juin). France 24. https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210621-premi%C3%A8re-visite-officielle-du-chef-de-la-diplomatie-isra%C3%A9lienne-aux-%C3%A9mirats-arabes-unis (consulté le 05/07/2021).

[7] Israël : Yaïr Lapid annonce une visite officielle inédite aux Émirats arabes unis. (2021, 21 juin). France 24. https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210621-premi%C3%A8re-visite-officielle-du-chef-de-la-diplomatie-isra%C3%A9lienne-aux-%C3%A9mirats-arabes-unis (consulté le 05/07/2021).

[8] Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid en visite aux Émirats, une première. (2021, 29 juin). RFI. https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210629-le-chef-du-gouvernement-d-isra%C3%ABl-ya%C3%AFr-lapid-en-visite-aux-%C3%A9mirats-une-premi%C3%A8re (consulté le 05/07/2021).

[9]  Mardam Bey, S. (2021, 30 juin). Israël et Abou Dhabi s’installent dans leur union. L’Orient-Le-Jour. https://www.lorientlejour.com/article/1266850/israel-et-abou-dhabi-sinstallent-dans-leur-union.html (consulté le 05/07/2021).

[10] Oberlé, T. (2021, 28 juin). Émirats arabes unis : le chef de la diplomatie israélienne à Abu Dhabi. Le Figaro. https://www.lefigaro.fr/international/emirats-arabes-unis-le-chef-de-la-diplomatie-israelienne-a-abu-dhabi-20210628 (consulté le 05/07/2021).

[11] Dupeyron, C. (2021, 1 juillet). Israël et les Emirats arabes unis officialisent leur coopération économique. Les Echos. https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/israel-et-les-emirats-arabes-unis-officialisent-leur-cooperation-economique-1328825 (consulté le 05/07/2021).

[12] Visite “historique” mais discrète du ministre des Affaires étrangères israélien aux Émirats. (2021, 30 juin). Courrier International. https://www.courrierinternational.com/article/diplomatie-visite-historique-mais-discrete-du-ministre-des-affaires-etrangeres-israelien-aux (consulté le 05/07/2021).

[13] Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid en visite aux Émirats, une première. (2021, 29 juin). RFI. https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210629-le-chef-du-gouvernement-d-isra%C3%ABl-ya%C3%AFr-lapid-en-visite-aux-%C3%A9mirats-une-premi%C3%A8re (consulté le 05/07/2021).

[14] Mardam Bey, S. (2021, 30 juin). Israël et Abou Dhabi s’installent dans leur union. L’Orient-Le-Jour. https://www.lorientlejour.com/article/1266850/israel-et-abou-dhabi-sinstallent-dans-leur-union.html (consulté le 05/07/2021).

[15] Ibid.

[16] Dupeyron, C. (2021, 1 juillet). Israël et les Emirats arabes unis officialisent leur coopération économique. Les Echos. https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/israel-et-les-emirats-arabes-unis-officialisent-leur-cooperation-economique-1328825 (consulté le 05/07/2021).

[17] Mardam Bey, S. (2021, 30 juin). Israël et Abou Dhabi s’installent dans leur union. L’Orient-Le-Jour. https://www.lorientlejour.com/article/1266850/israel-et-abou-dhabi-sinstallent-dans-leur-union.html (consulté le 05/07/2021).

[18] Ibid.

[19] Dupeyron, C. (2021, 1 juillet). Israël et les Emirats arabes unis officialisent leur coopération économique. Les Echos. https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/israel-et-les-emirats-arabes-unis-officialisent-leur-cooperation-economique-1328825 (consulté le 05/07/2021).

[20]Ibid.

[21] Dupeyron, C. (2021, 1 juillet). Israël et les Emirats arabes unis officialisent leur coopération économique. Les Echos. https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/israel-et-les-emirats-arabes-unis-officialisent-leur-cooperation-economique-1328825 (consulté le 05/07/2021).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page